One way to generate test cases automatically is model-based testing through use of a model of the system for test case generation, but research continues into a variety of alternative methodologies for doing so.[citation needed] In some cases, the model-based approach enables non-technical users to create automated business test cases in plain English so that no programming of any kind is needed in order to configure them for multiple operating systems, browsers, and smart devices.[2]
Syntel utilise les dernières méthodologies Agile et DevOps pour accélérer le processus de développement des applications des clients. Il permet de mettre en œuvre un modèle de développement en usine et de permettre aux clients de tirer parti d’une variété de plates-formes cloud pour développer et tester leurs applications. Il fournit un centre d’excellence en matière d’ingénierie de produits, agile alimenté par DevOps automatisé pour accélérer la livraison, implémentation de solutions cloud leaders du secteur telles que Pivotal Cloud Foundry, Salesforce et Docker. Il développe un modèle automatisé pour chaque plate-forme et intègre l’ingénierie de qualité.
Lors de la création d’un test, l’outil dispose généralement d’un pointeur d’objets qui met en avant l’objet situé sous le pointeur de la souris. La reconnaissance de cet objet passe par la comparaison de ses propriétés à celles des objets ou types d’objets présents dans le référentiel. Si la correspondance entre l’objet pointé et celui du référentiel est forte, il est alors possible de définir avec une grande probabilité que l’objet pointé est du même type que celui du référentiel.
En une phrase, un test unitaire est une opération qui vérifie une certaine partie du code. Il est réalisé sur des fichiers ou des programmes isolés de toutes relations avec d'autres programmes et qui permet de valider la qualité du code et les performances des différents modules. Ces tests pourront être exécutés automatiquement les uns à la suite des autres, autant de fois que nécessaire, afin de vérifier la stabilité du code.
Les tests fonctionnels sont un excellent processus de test exhaustif qui parcoure toutes les couches d’une application. Toutefois, pour s’assurer de l’absence des anomalies, il est nécessaire de réitérer la totalité des tests suite à chaque évolution de l’application. L’exécution manuelle des tests fonctionnels d’une application en perpétuelle évolution, est longue et assujettie aux erreurs humaines. En outre, ce processus coûteux, bien qu’il soit nécessaire pour assurer la qualité de l’applicatif, il pousse souvent les organisations à s’en passer, l’exécuter partiellement ou – dans les meilleurs des cas – fixer un cycle de release assez long laissant le temps nécessaire aux tests et validation. Cette dernière alternative assure la qualité de l’application mais diminue considérablement sa compétitivité : Un bon compromis serait d’investir dans l’automatisation des tests fonctionnels. Dans ce qui suit nous étudierons les types d’outils d’automatisation disponibles et justifierons le choix porté sur l’un d’eux.
Par exemple, selon les spécifications, si l’utilisateur rentre un identifiant ou un mot de passe erroné, il est renvoyé sur l’écran d’authentification et un message d’erreur est affiché. Le test consistera donc à contrôler que c’est effectivement le cas, et que le bon message est affiché à l’écran.Pour une explication détaillée de ce que chacun d'entre eux peut faire, consultez le guide de Podio.
Selenium IDE est une extension développée pour Firefox par Shinya Kasatani. Il permet d’utiliser Selenium sans passer par un serveur pour l’exécution de scripts Selenium. Il a été développé en JavaScript et a été conçu pour permettre aux testeurs et aux développeurs d’enregistrer des interactions avec le navigateur. Ces interactions peuvent par la suite être rejoué sous la forme de scénario d’interaction pour simuler un processus fonctionnel à tester. Selenium IDE permet d'enregistrer, d'éditer et déboguer les tests. Il n'est pas seulement un outil d'enregistrement : il s'agit d'un environnement de développement intégré (IDE). L'utilisateur peut choisir d'utiliser sa capacité d'enregistrement, ou peut modifier ses scripts à la main s'il le souhaite.
La transformation digitale dans le secteur industriel en Europe s'oriente de plus en plus vers le digital twin, car cette technique intègre toutes les phases du cycle de vie d'un produit, rendant ainsi possible l'usine digitale du futur. Cela commence par les phases de recherche et développement, grâce à la possibilité de simuler le comportement et les avantages du produit sur le terrain, ainsi que le processus de production lui-même. En production, par exemple, les caractéristiques spécifiques des lots de petite taille peuvent être documentées en détail grâce au digital twin, ce qui permet aux fabricants de savoir précisément et à chaque instant quels produits sont fabriqués, quand, où et pour quel client. Le concept de digital twin devient particulièrement intéressant après la livraison des produits « physiques ». Cette méthode permet en effet de mettre en œuvre de nouveaux services de réalité augmentée (RA) et de réalité virtuelle (RV), par exemple pour permettre à du personnel non qualifié d'effectuer des opérations de maintenance et de réparation.
Sécurité du cloud: les législateurs en Europe reconnaissent que les entreprises, les organismes publics et plus généralement la société ne peuvent adopter pleinement le numérique sans cloud computing et sans des réglementations appropriées. Parmi les directives récentes, la directive RGDP (Règlement général sur la protection des données) est sans conteste celle qui va le plus challenger les départements informatiques et les responsables sécurité, en 2018 mais aussi dans les années qui suivront.
Afin de garantir, à chaque itération, la livraison d’une version conforme en terme de qualité aux exigences du client, l’intégration des tests dans le processus de construction du logiciel doit se faire dès le démarrage du projet, et tout au long de sa réalisation: c’est le principe du test continu, qui s’appuie sur l’automatisation des tests, rendue indispensable par la nécessité de répéter un nombre de tests important à chaque nouvelle itération du logiciel.
WorkFusion est une plate-forme d’informatique de masse en mode SaaS qui utilise des collaborateurs externalisés pour enseigner des algorithmes permettant d’automatiser une grande variété de travaux de connaissance, en particulier dans les secteurs des services financiers, du commerce électronique et du commerce de détail. WorkFusion automatise la surveillance du flux de données et des sources, forme et gère les travailleurs issus de la communauté sur les marchés mondiaux des talents pour structurer et valider les annonces. Il utilise le contrôle de qualité statistique (SQC) pour garantir l’exactitude de la sortie de travail. C’est la solution d’automatisation complète pour les opérations mondiales, combinant en une plate-forme les capacités de base nécessaires pour numériser des processus métier complexes: gestion des processus métier (BPM), automatisation des processus robotiques (RPA), orchestration de la main-d’œuvre et automatisation cognitive.
Les tests fonctionnels consiste à tester de très courtes séquences d’utilisation du logiciel développé, en suivant les exigences fonctionnelles rédigées dans les spécifications. Il s’agit de tests en situation réelle, qui ne doivent exiger aucune connaissance de la conception interne du code. Ces tests permettent de vérifier la cohérence fonctionnelle de l’application. Ces tests peuvent être réalisés par le chef de projet fonctionnel ou par le client.
Selenium IDE est une extension développée pour Firefox par Shinya Kasatani. Il permet d’utiliser Selenium sans passer par un serveur pour l’exécution de scripts Selenium. Il a été développé en JavaScript et a été conçu pour permettre aux testeurs et aux développeurs d’enregistrer des interactions avec le navigateur. Ces interactions peuvent par la suite être rejoué sous la forme de scénario d’interaction pour simuler un processus fonctionnel à tester. Selenium IDE permet d'enregistrer, d'éditer et déboguer les tests. Il n'est pas seulement un outil d'enregistrement : il s'agit d'un environnement de développement intégré (IDE). L'utilisateur peut choisir d'utiliser sa capacité d'enregistrement, ou peut modifier ses scripts à la main s'il le souhaite.
TestPartner, anciennement produit de la société Compuware, est édité par Micro Focus, société basée à Newbury en Angleterre. Micro Focus a acquis en 2009 les activités de tests de Compuware. TestPartner propose d’automatiser les tests fonctionnels et permet également de définir des objets personnalisés. TestPartner peut gérer différents référentiels d’objets grâce à des bases de données telles que Oracle ou Microsoft SQL Server.
TestCaseLab is a brand new great tool for manual QA engineers. It allows you to follow most of the testing activities: creating test cases, categorising them, gathering them in test plan and starting test runs. Nice pack of available features and integration possibilities wrapped into the ultimate design. One of the most affordable and lowest pricing plans among other competitors! New easy-to-start tool for manual QA engineers with the great UI/UX and full pack of required features

ubot

×