La principale technologie sous-jacente, le cloud computing, a fait un véritable bond en avant cette année en matière d'adoption et d'utilisation. On peut désormais affirmer haut et fort que l'année 2017 a été marquée par la percée finale du cloud dans le monde B2B en Europe. Les nombreuses offres d'utilisation de centres de données localisés en Europe (en particulier en Europe continentale) proposées par des fournisseurs européens et américains ont certainement contribué à cette avancée, en facilitant l'adoption du cloud par les entreprises locales.

What to automate, when to automate, or even whether one really needs automation are crucial decisions which the testing (or development) team must make.[3] A multi-vocal literature review of 52 practitioner and 26 academic sources found that five main factors to consider in test automation decision are: 1) System Under Test (SUT), 2) the types and numbers of tests, 3) test-tool, 4) human and organizational topics, and 5) cross-cutting factors. The most frequent individual factors identified in the study were: need for regression testing, economic factors, and maturity of SUT.[4]

Tricentis Tosca Testsuite specializes in enabling large enterprises to improve the quality of their applications by equipping them to optimize, manage, and automate their software testing. Tosca Testsuites model-based approach to software test automation enables enterprises to achieve high automation rates while maximizing business risk coverage. Tricentis Tosca Testsuite also provides market-leading test case design and planning capabilities, test data provisioning, service virtualization. Tosca Testsuite addresses the challenges in End-to-End testing by optimizing, managing, and automation your testing.


Pour le cas des tests Cooperons! les problématiques rencontrées sont les mêmes décrites au début de l’article en plus d’une autre particularité : On a besoin d’effectuer des mises en production fréquentes et livrer de nouvelles releases sur des intervalles rapprochés (parfois d’une façon hebdomadaire). Sachant que l’exécution de tout le cahier de test est effectuée par 3 testeurs/développeurs et nécessite entre 4 et 5 jours pour être finalisée. On a fini avec des deadlines non respectés et un processus de test plus lent et moins fiable. L’automatisation s’impose dans un tel cas. Les résultats obtenus sur Coopérons! grâce à l’automatisation ont permis de :
Le test continu, grâce à l’automatisation, s’intègre dans le processus  de développement et de distribution des logiciels afin d’obtenir le plus rapidement possible des retours sur les risques associés à chaque nouvelle version. L’implémentation de tests automatisés  permet de faire face à la complexité et au rythme accrus de développement et de livraison d’applications.
La plupart du temps, les tests sont uniquement réalisés de façon manuelle. Pourtant, il existe plusieurs outils permettant de couvrir le périmètre de ces tests. De plus ces outils permettent également d’automatiser ces tests, ce qui est un gain de temps considérable non seulement dans l'exécution du tests, mais aussi en ce qui concerne le tracking de bogues
Automatiser les test d’intégration et les tests de bout en bout implique, pour la viabilité du système en production, que les déploiements soient au maximum automatisés – on parle alors de déploiement continu. Les procédures de déploiement doivent être reproductibles, et contenir le moins de sources d’erreurs possible – intervention manuelle notamment – car elles seront potentiellement jouées un grand nombre de fois.
Automatiser les test d’intégration et les tests de bout en bout implique, pour la viabilité du système en production, que les déploiements soient au maximum automatisés – on parle alors de déploiement continu. Les procédures de déploiement doivent être reproductibles, et contenir le moins de sources d’erreurs possible – intervention manuelle notamment – car elles seront potentiellement jouées un grand nombre de fois.

Cette étape implique, en la présence effective des différents acteurs du projet, maîtrise d’œuvre et maîtrise d'ouvrage, le déroulement rigoureux de procédures de tests préalablement décrits, et l'identification de tout écart fonctionnel ou technique. C’est le client qui valide cette étape. On peut considérer une fonctionnalité vraiment terminée qu’une fois qu’elle a passé avec succès les tests d’acceptation.
Important Néanmoins, beaucoup de tests relativement basiques doivent être réalisés très régulièrement durant le cycle de vie d'un logiciel, ce qui rend leur exécution manuelle fastidieuse pour un ROI faible. D'autre part, dans certains contextes (projets web notamment), les tests doivent être réalisés sur différentes plateformes, différents navigateurs de différentes versions, etc.
Côté poste du développeur, cela donne une classe de test jUnit spécifique qui s’occupe de lancer un serveur web sur un port libre, ainsi que l’environnement Selenium requis (server + remote control). Cela s’intègre donc dans eclipse comme un charme, ce dernier considérant ces tests comme n’importe quel test jUnit (même si dans ce cas il ne s’agit pas de tests unitaires, cela aide tout de même à l’utilisation).

Un prologiciel de gestion intégré, ou ERP « Entreprise Resource Planning », est une solution complète qui permet de piloter en temps réel les différents pôles d’une entreprise. L'outil peut intégrer par exemple un logiciel de comptabilité, un logiciel de logistique, un logiciel de gestion de production… Les modules sont connectés, actualisés en temps réel, et facilitent la prise de décision pour tous les services.

×