Opter pour l’automatisation des tests suscite l’espoir, parmi les responsables, de parvenir à réaliser les tests avec très peu de travail manuel, voire aucun. Par conséquent, ils n’affectent pas les ressources nécessaires à l’exécution des étapes manuelles requises pour le test automatisé, notamment l’analyse des résultats des tests ou la création et le nettoyage des machines de test. La plupart des personnes pressenties pour ces opérations sont soit indisponibles, soit ne disposent pas des compétences idoines.
Automatiser les test d’intégration et les tests de bout en bout implique, pour la viabilité du système en production, que les déploiements soient au maximum automatisés – on parle alors de déploiement continu. Les procédures de déploiement doivent être reproductibles, et contenir le moins de sources d’erreurs possible – intervention manuelle notamment – car elles seront potentiellement jouées un grand nombre de fois.
Parmi les différentes fonctionnalités dont il dispose, on retrouve des outils de gestion des commandes, devis, factures, projets, emailing, ou encore des annuaires de clients, prospects et fournisseurs. Grâce à son architecture modulaire synchronisée, Dolibarr supporte la mise à jour en temps réel des informations saisies pour les différents éléments, ce qui facilite leur traçage lors des audits, par exemple.
Il s'agit de tester un module indépendamment du reste du programme afin de s'assurer qu'il répond aux spécifications fonctionnelles et qu'il fonctionne correctement en toutes circonstances. Cette vérification est essentielle, en particulier dans les applications critiques. Elle s'accompagne la plupart du temps d'une vérification de la globalité du code, qui consiste à s'assurer de la conformité de l'ensemble ou d’une fraction déterminée des instructions présentes dans le code à tester. L'ensemble des tests unitaires doit être rejoué après une modification du code afin de vérifier qu'il n'y a pas de régressions (l'apparition de nouveaux dysfonctionnements).
Salesforce s’adapte à toutes ces contraintes, proposant plusieurs formules d’abonnement suivant le nombre d’utilisateurs et les fonctionnalités dont vous avez besoin au lancement du projet. Dans tous les cas, comptez sur trente jours d’essai pour tester le produit gratuitement. Dans sa version la plus simple, l’outil met à votre disposition cinq licences équipées des options de base : liste unique, saisie automatique des données et des contacts, rappels de suivi intelligents, carnets d’adresses partagés, notifications de réception et de lecture des emails.
La première conséquence est donc évidente. Il y’a beaucoup de bogues à rechercher et à remonter au développeur pendant la phase de recette avant la publication au client. Le développeur devra ensuite analyser et corriger tous les bogues remontés, et les fonctionnalités incriminées devront encore être re-testé afin de s’assurer que les bogues ne sont plus présent.
Parfois désignés par le terme PGI (Progiciel de gestion intégré), les ERP concentrent en un seul logiciel les outils nécessaires au suivi des informations et à la gestion des services opérationnels d’une entreprise. Composés de modules autonomes connectés entre eux par des données communes, ces programmes épargnent la multiplication des logiciels et la saisie manuelle à répétition d’une même info. En résumé, l’ERP est le couteau-suisse des entrepreneurs.
En ce qui concerne l’Extreme Programming, c’est une des méthodes issue de la méthodologie Agile, qui préconise d'écrire les tests en même temps, voire avant même le développement de la fonction à tester. Il s’agit du Test Driven Development ou Développement piloté par les tests.. Ceci permet de définir précisément l'interface du module à développer. On écrit la procédure de test qui reproduit le bogue avant de développer la fonctionnalité. Une fois la fonctionnalité développé, on lance le test, qui ne doit indiquer aucune erreur. Nous reparlerons un peu plus tard de cette méthode.
Afin de garantir, à chaque itération, la livraison d’une version conforme en terme de qualité aux exigences du client, l’intégration des tests dans le processus de construction du logiciel doit se faire dès le démarrage du projet, et tout au long de sa réalisation: c’est le principe du test continu, qui s’appuie sur l’automatisation des tests, rendue indispensable par la nécessité de répéter un nombre de tests important à chaque nouvelle itération du logiciel.

Les tests unitaires n'ont pas qu'un effet de test immédiat du code mais surtout ils permettent d'effectuer des tests de non-régression lors de modifications qui interviennent inévitablement durant la vie d'une application. Les tests unitaires automatisés sont donc particulièrement intéressants pour les tests de non-régression qui seront automatisés. Il est courant d'avoir des portions de code fréquemment perçues comme mystiques car personne ne comprend plus comment elles fonctionnent malgré le fait que ce code soit primordial. Il est alors toujours délicat de faire évoluer ce code lors de maintenances correctrices ou évolutives.
Il est encore fréquent de voir des scénarios de tests écrits dans un document et exécutés manuellement par un humain. Cette approche est obsolète dans la mesure où des outils existent pour automatiser une bonne partie de ces tests évitant ainsi les erreurs humaines (aucune exécution des tests, oublie de l'exécution de cas, mauvaise interprétations des résultats, ...). De plus, les fonctionnalités d'une application ont tendance à augmenter avec le temps ce qui rend ce processus encore plus long et fastidieux.

A partir de CA Agile Requirements Designer 2.4, l'automatisation est activée uniquement pour les licences de générateur d'automatisation. Si vous souhaitez effectuer une mise à jour vers la version 2.4 et continuer à utiliser l’automatisation, contactez votre responsable des ventes CA ou créez une demande de licence sur le site de support CA en ligne.
La transformation digitale dans le secteur industriel en Europe s'oriente de plus en plus vers le digital twin, car cette technique intègre toutes les phases du cycle de vie d'un produit, rendant ainsi possible l'usine digitale du futur. Cela commence par les phases de recherche et développement, grâce à la possibilité de simuler le comportement et les avantages du produit sur le terrain, ainsi que le processus de production lui-même. En production, par exemple, les caractéristiques spécifiques des lots de petite taille peuvent être documentées en détail grâce au digital twin, ce qui permet aux fabricants de savoir précisément et à chaque instant quels produits sont fabriqués, quand, où et pour quel client. Le concept de digital twin devient particulièrement intéressant après la livraison des produits « physiques ». Cette méthode permet en effet de mettre en œuvre de nouveaux services de réalité augmentée (RA) et de réalité virtuelle (RV), par exemple pour permettre à du personnel non qualifié d'effectuer des opérations de maintenance et de réparation.
Make your QA testing more efficient with test IO's self-service platform. More than 20,000 professional testers around the world discover and report bugs, so you can ship better software, faster. test IO integrates with your existing software development processes, whether you're making websites or mobile apps. Professional testers around the world test your site or mobile app on the devices and platforms you need. Overnight testing possible.
Dans les organisations agiles d’aujourd’hui, les équipes de production se trouvent face à un défi de taille : déployer en production les nouvelles versions immédiatement après les phases de développement et de test. Pour assurer la réussite d’un tel déploiement, il est nécessaire de mettre en oeuvre un processus automatique et transparent. Ce processus, nous l’avons baptisé Zero Touch Deployment™.
La reconnaissance d’objets est une fonctionnalité importante pour un outil d’automatisation de tests fonctionnels. Les entreprises utilisant des composants graphiques avancés ou personnalisés pour leurs développements apprécieront les fonctionnalités leur permettant de reconnaître ces objets particuliers. La capacité par exemple d’un outil tel que TestPartner à reconnaître des objets Telerik constitue un plus indéniable.
Maintenant, il faut rédiger en français le déroulement de tous les cas de test et des suites de tests. (Exemple : charger la page, vérifier la présence des 4 liens vers les sous parties du sites ainsi que la présence et la validité des informations affichées dans la page...). Cela peut être le travail du responsable du projet ou des responsables qualités etc...

Screenster is able to: 1. Create a visual baseline: it opens target URL in a selected browser, captures each user input and takes a screenshot; 2. Detect minor UI changes: during a playback, a new screenshot is captured at each step and is compared to an initial screenshot; all differences are marked with red; 3. Make test maintenance easy: you can modify actions in each step, delete and add new steps, override tests with new parameters, ignore selected CSS elements from comparison etc. Codeless, screenshot-based test automation tool making web UI/CSS testing & tests maintenance easy. Available in the cloud for free!

Par la suite, vous serez plus à même de faire le bon choix. N’oubliez pas que ce ne sont pas vos méthodes qui devraient s’adapter à l’outil mais bien l’inverse, sauf si vous en êtes à vos premiers pas. Prenez le temps de questionner sur les mécanismes de licences, les modules dont vous avez réellement besoin et ceux qui pourraient s’ajouter par la suite.


En une phrase, un test unitaire est une opération qui vérifie une certaine partie du code. Il est réalisé sur des fichiers ou des programmes isolés de toutes relations avec d'autres programmes et qui permet de valider la qualité du code et les performances des différents modules. Ces tests pourront être exécutés automatiquement les uns à la suite des autres, autant de fois que nécessaire, afin de vérifier la stabilité du code.

×